Ville d’art et de culture, Marseille a plus d’une merveille à monter à ses visiteurs. Ses 26 siècles d’existence, sont derrière la richesse de son patrimoine culturel et son charme irrésistible. La cité phocéenne est profondément marquée par son passé qui ne cesse de déployer les vestiges des cités qui se sont superposées au fil des siècles. Les visiteurs de différentes origines grecques et romaines jusqu’à la modernité s’y rendaient parce qu’elle constituait un havre de paix, un paradis perdu, un cadre propice pour la détente et la création.

1-Mucem

Le musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM) est un site touristique dédié à la conservation, l’étude, la présentation et la médiation d’un patrimoine anthropologique relatif à l’aire européenne et méditerranéenne. C’est pourquoi tout visiteur est censé s’y rendre et découvrir les chefs-d’œuvre qu’il abrite.

2-Balade au Vieux Port et quartier du Panier

Nul ne peut prétendre passer des vacances à Marseille sans visiter le Vieux Port, le cœur névralgique de la ville. C’est un lieu culte datant de 26 siècles. En 2013, ce monument a été rénové afin de faciliter son accès. L’une des silhouettes symboles du Vieux-Port a notamment été le pont transbordeur, ouvrage métallique inauguré en 1905 entre les deux forts, qui a était détruit après la guerre.

3-L’église Saint-Ferréol

A sa place et au XIIe siècle s’élevait la commanderie des Templiers. C’est une l’église gothique, consacrée en 1542, mais achevée en 1588. Son clocher, très italien, date du XVIIIe siècle. Elle est érigée en paroisse en 1803 sous le vocable de Saint-Ferréol en souvenir de la collégiale du même nom détruite en 1794 (à la place de l’actuelle préfecture). Ce lieu culte est l’un des sites touristiques incontournables de la ville Phocéenne.

4-Les Docks

Il s’agit de cinq très grands bâtiments, composés chacun de 6 étages collés les uns aux autres. Ils étaient autrefois des entrepôts pour conserver la marchandise déchargée par les bateaux. Ils ont été construits entre 1858 et 1863 d’après les plans de Gustave Desplaces suivant le modèle des docks anglais. Aujourd’hui, ils ne servent plus d’entrepôts de marchandise ils ont été rénovés par l’architecte Eric Castaldi. Aménagés avec goût, munis de des bassins intérieurs, planchers et passerelles en bois, puits de lumière éclairant les allées et les bureaux par le haut, ils ravissent les visiteurs.

5-La Joliette

A l’abandon depuis le déclin de l’industrie, le quartier de la Joliette est devenu un immense quartier d’affaires en pleine mutation depuis le lancement du projet Euroméditerrannée. Le quartier a été transformé depuis 2013 avec l’ouverture du Mucem. Mais en 2014, la région est devenue plus dynamique avec la création d’un centre commercial (Les Terrasses du Port) au bord de l’eau et des boutiques sous les arcades rénovées de la Major (septembre 2014).

6-La vieille Major

Il s’agit d’un édifice majeur de l’art roman provençal. C’est la seule cathédrale utilisée du 12° au 19° siècle jusqu’à la construction de la Nouvelle Major ! Elle était étroite et vétuste au 19°. Toutefois Elle souffrait de la proximité des usines à savon et de l’érosion… aujourd’hui l’édifice est devenu une masse de bâtiments chaotique qui cache cependant un trésor : la coupole centrale est un chef d’œuvre de stéréotomie (art d’assembler les pierres). Prenez votre temps à le découvrir et comparez les formes de la Vieille Major et de la nouvelle.

7-Tour CMA-CGM (French Line)

Avec ses 147 mètres, la Tour CMA CGM ou French Line est la plus haute tour de Marseille, située au cœur d’Euro méditerranée. Un bâtiment annexe contenant des locaux techniques, plusieurs niveaux de parking souterrain, un restaurant d’entreprise et une salle de fitness, lui a été ajouté. Caractéristiques de la tour :
– 147 mètres de hauteur
– 75m dans la plus grande dimension du plateau.
– 33 niveaux de grande hauteur (2,80 m sous le plafond).
– Capacité d’accueil de 2 700 personnes.
– 15 ascenseurs dont 10 à grande vitesse (7 m/s soit 25,2 km/h) et 2 panoramiques.
– 5 niveaux de parking (770 automobiles & 200 deux-roues).

8-La rue de la République

Cette rue témoigne d’une époque où Marseille était un précurseur de l’urbanisme et rivale de la capitale. En 1995 grâce au projet Euroméditerranée qui a prévu une revalorisation de son l’architecture, plusieurs travaux ont été effectués :
– une réfection complète des réseaux d’assainissement ;
– réalisation de trottoirs de 5m de large revêtus de pierre ;
– plantation de 200 arbres de part et d’autre de la chaussée.
De nouvelles enseignes ont aussi contribué à en créer la nouvelle rue commerçante de Marseille.

9-L’église Saint-Ferréol

C’est une église gothique dont la construction a commencé en 1542 et a été achevée en 1588. Son clocher, très italien, date du XVIIIe siècle. La façade néo-baroque est l’œuvre du cimentier Désiré Michel après le percement de la rue Impériale (actuelle rue de la République).

10-Le Parc des calanques

Il s’agit du 10e parc national français et le 1er parc péri-urbain d’Europe. Il est favorable pour les randonnées notamment pour les adeptes de la nature. Le GR 98 relie Marseille au départ de la Calanque de Callelongue jusqu’à Cassis en 11 heures de marche environ.