En plus de ses belles plages, Vieux-Port, Marseille calanques et peuple accueillant et sympathique, Marseille a des spécialités gastronomiques typiquement méditerranéennes ou des cuisines venues d’ailleurs. L’huile d’olive et l’ail sont les deux ingrédients incontournables de ses plats ensoleillée et épicée. Pour vous éclairer à ce sujet voici les plats les plus réputés de la cité phocéenne.

La bouillabaisse

La bouillabaisse est une soupe de poisson la plus connue du monde qui se faisait dans le temps avec la pêche du jour. Elle contient cinq ou six poissons nécessaires : la vive araignée, le rouget grondin (galinette), le congre (fiélas), la rascasse (chapon) et un ou deux poissons nobles comme le saint-pierre ou la lotte. Le bouillon est servi d’abord avec la rouille et les croûtons, puis les poissons bouillis et roussis à l’huile d’olive, servis entiers avec rouille, pommes de terre et encore du bouillon. Le découpage de la bouillabaisse doit se faire devant les convives, qui doivent ensuite mélanger rouille et aïoli. Pour voir la recette consulter le site marmiton.org
La bourride
C’est une recette voisine de la bouillabaisse dont le partenaire idéal est l’aïoli, symbole culinaire de la Provence. Toutefois ce plat ne se fait pas avec les poissons de roche mais avec les poissons blancs (loup, daurade…).

L’aïoli

L’aïoli est une sorte de mayonnaise à l’ail finement pilé avec de l’huile d’olive. Elle est accompagnée de morue et de légumes de saison bouillis (carottes, pommes de terre…). C’est l’un des plats qu’on aime déguster, en été, dans les fêtes de village et dans certaines fêtes religieuses (le Vendredi saint à Marseille, le Mardi gras à Grans).

L’anchoïade

Réalisée à partir d’anchois écrasés que l’on fait fondre dans l’huile d’olive, plus légère que l’aïoli, elle accompagne toutes sortes de crudités. Très tendance !

La soupe au pistou

La soupe au pistou se concocte avec les haricots rouges et blancs et d’autres légumes, selon le choix. On l’agrémente avec une pommade à base de basilic et d’ail pilés, ainsi que d’huile d’olive.

Pastis

Bastide du Roucas Pastis
Cette boisson à base d’anis vert et d’alcool à 90° se prête à de nombreux mélanges : perroquet (avec sirop de menthe), tomate (avec grenadine) et mauresque (avec sirop d’orgeat). Boisson indispensable pour toute partie de pétanque qui se respecte.

Autres spécialités

– aïgo-sau, l’ oursinade » (crème d’oursins à base de poissons blancs et de purée d’oursins),
– le « poupeton » le « pain-bagnat » avec tomates fraîches, oignons, feuilles de salade, ses œufs durs, thon ou anchois arrosés d’huile d’olive.
– Pieds et paquets : un plat typiquement marseillais composé de tripes d’agneau farcies, ficelées en petits paquets, mijotées avec du vin blanc et du bouillon, des pieds d’agneaux et du lard.